twittergoogle

La RT2012 pour la maison ossature bois

La RT2012 vise à limiter de manière globale les dépenses énergétiques dans les nouvelles constructions y compris les maisons bois.

 

Elle s'appuie sur une exigence de résultats définie par 3 coefficients :

Le Bbio, ou Besoin bioclimatique 

Il mesure la qualité de la conception du bâtiment, indépendamment des systèmes énergétiques mis en place. Un Bbio performant est caractérisé par la prise en compte de :

  • l'orientation de la maison et de la disposition des surfaces vitrées
  • l'éclairage naturel
  • l'inertie, pour le confort d'été
  • des déperditions thermiques.

 

La Tic

Ou Température Intérieure Conventionnelle, liée à l'exigence de confort d'été pour garantir une température agréable même pendant les journées les plus chaudes, éviter les surchauffes sans que le recours à la climatisation soit nécessaire.

 

Le CEP

Ou coefficient de Consommation conventionnelle d'Énergie Primaire, qui porte sur les consommations annuelles, ramenées au m², sur les 5 usages suivants : chauffage, production d'eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage et auxiliaires. Le Cep max est fixé à 50kWh/m² et /an, modulé suivant la zone géographique de construction.

 

Parallèlement à ces 3 valeurs fondamentales, le respect de la RT2012 passe aussi par :

  • une ventilation performante,
  • le traitement des ponts thermiques,
  • la perméabilité à l'air, dont le test est obligatoire
  • une surface totale de surfaces vitrées au moins égale à 1/6ème de la surface habitable,
  • le recours aux énergies renouvelables (capteurs solaires par exemple) ou à une solution alternative (chauffe-eau thermodynamique par exemple),
  • la mise en place de protection solaire mobile dans les chambres (volets, stores extérieurs,...)
  • un système de mesure ou d'estimation des différentes consommations d'énergie.

 

Une étude thermique calcule ces 3 coefficients et vérifie le respect de la réglementation.

 

Conformément à la loi, une attestation de prise en compte de la RT2012 est établie aux 2 étapes clés du processus de construction : à la demande de permis de construire et à l'achèvement des travaux.