twittergoogle

La maison à ossature bois : des risques limités

Contrairement aux idées reçues, le bois est un matériau possédant l'une des meilleures résistances au feu.

 

Il n'augmente pas les risques d'incendie. Au contraire, il brûle lentement sans transmettre sa chaleur aux parties voisines et sans dégager de fumée toxique. Sa stabilité vient de ce qu'il ne se dilate pas et n'éclate pas à la chaleur (comme le font les constructions métalliques), les dangers d'effondrement immédiat sont donc nuls.

 

Les primes d'assurance ne subissent pas de majoration.